Spiral Tribe - Sound system Anglais pionner des free party : www.spiral-tribe.org

> Accueil > Annuaire > Evènements > Spiral Tribe - Sound system Anglais pionner des free party : www.spiral-tribe.org


Spiral Tribe - Sound system Anglais pionner des free party

Spiral Tribe - Sound system Anglais pionner des free party
Spiral Tribe (souvent sunrnommé Spi), était un sound system tekno originaire de Londres, actif pendant la première moitié des années 1990 et à l'origine du mouvement free party en Europe.
Leurs DJ et livers jouaient principalement les sous-genres de la techno suivants : techno, acidcore, transcore, hardtek, techno hardcore ou encore comme son nom l'indique tribe

Les Spiral organisent leur première fête au Royaume-Uni en octobre 1990. Très vite avec d'autres sounds systems technos ils se rapprochent des travellers, dont ils adoptent le mode de vie nomade. Ils se produisent ainsi dans plusieurs free festivals, événements emblématiques de la culture traveller. Emportant avec eux tout le matériel nécessaire à l'organisation de leurs fêtes, ils organisent de nombreuses free parties dans divers lieux squattés, essentiellement dans le sud de l'Angleterre.

En mai 1992, le sound system participe au festival de Castlemorton qui attire environ 30 000 personnes, le plus grand événement de ce type à l'époque. À la fin du festival, les membres des Spiral sont arrêtés et inculpés sous la charge de « conspiration en vue de créer un trouble à l'ordre public » (« conspiracy to cause public nuisance »). Le procès qui a lieu en 1994 est l'un des plus longs et coûteux de l'histoire britannique, s'étendant sur près de quatre mois. À l'issue du procès, tous les accusés sont acquittés.

Les Spiral et le mouvement free party sont alors largement médiatisés, plusieurs journaux demandant qu'une action soit entreprise contre les nuisances causées par les raves illégales. En réponse, le gouvernement britannique adopte en 1994 le Criminal Justice and Public Order Act qui entre autres mesures donne à la police des pouvoirs accrus pour réprimer les rassemblements festifs en plein air. La loi est explicitement dirigée contre la musique techno définie comme « caractérisée par l'émission de rythmes répétitifs » (« wholly or predominantly characterised by the emission of a succession of repetitive beats »).

En 1993, plusieurs membres de la Spiral Tribe gagnent la France, fuyant la répression au Royaume-Uni. Ils organisent ce qu'ils appellent alors des « raves gratuites ». Cette traduction de l'expression « free party » est par la suite abandonnée car le mot « gratuit » ne couvrait pas l'intégralité du sens du mot « free » qui, s'il peut faire référence à la gratuité évoque également la liberté. Le mot « rave » est lui aussi abandonné ; il est repris uniquement pour désigner les soirées technos payantes et autorisées. Vers 1995, l'expression « free party » devient la norme pour désigner le type d'événements organisé par les Spirals.

Les Spiral ont ainsi contribué à l'émergence de nombreux sound systems français tels que les TNT, Hérétik, Troubles fêtes, Tomahawk, Infrabass, Nomads, Foxtanz et OQP, dont beaucoup ont décidé de les imiter après avoir assisté à l'une de leurs soirées.

Pendant cette période, le sound system voyage aussi beaucoup à travers l'Europe. Ils ont ainsi participé à l'organisation du premier teknival CzechTek en République tchèque en 1994, événement devenu annuel par la suite. Ils ont également organisé des free parties et teknivals aux Pays-Bas, en Allemagne, Espagne, Italie, répandant sur leur passage leur conception de la free party. Par la suite, une partie de la tribu s'est rendue aux États-Unis pour y organiser free parties et teknivals. Les Spiral se sont séparés vers 1996, certains membres fondant de nouveaux collectifs, d'autres entamant des carrières solos.

En 2004 est sorti un DVD intitulé World Traveller Adventures[1], en référence à l'un des morceaux de l'album Forward the revolution. L'un des documentaires, intitulé 23 minute warning (qui correspond au titre de l'un de leurs premiers morceaux), retrace l'histoire du collectif à travers des interviews et des images d'archive de l'époque.


Expressions enregistrées des moteurs

Expressions enregistrées des moteurs

1) public nuisance sound system / 3 fois
2) / 2 fois

Publicités