KMFDM - Site officiel du groupe : kmfdm.net

> Accueil > Annuaire > Artistes / Groupes > Métal > KMFDM - Site officiel du groupe : kmfdm.net


KMFDM - Site officiel du groupe

KMFDM - Site officiel du groupe
KMFDM est un groupe de Rock industriel originaire d'Allemagne, qui fut fondé par Sascha Konietzko et Udo Sturm en 1984 à Paris lors d'un concert de leur part au Grand Palais.

KMFDM signifie Kein Mitleid für die Mehrheit (Pas de pitié pour la majorité'). Au fil du temps, d'innombrables membres ont intégré KMFDM, mais le "leader" est toujours resté Sascha Konietzko dont les multiples fonctions dans le groupe incluent : compositeur, producteur, mixeur, programmeur, sampleur, vocaliste, percussionniste, bassiste et autres délires électroniques. Le duo Sascha/Sturm firent leur toute première prestation scénique le 29 février 1984 où ils ouvrirent pour une exposition d'œuvres européennes au Grand Palais de Paris (Udo Sturm jouait du synthétiseur et Sascha arborait une guitare basse 5 cordes). La même année, KMFDM sortait son premier opus (Opium) annonçant déjà clairement la direction engagée du groupe. Peu de temps après, Sturm quitta le groupe alors que le batteur En Esch l'intégrait; Batteur qui restera de longues années au sein de KMFDM.

Udo Sturm n'étant plus là. Sascha et En Esch suspendent le projet KMFDM pour un certain temps et rejoignent l'industriel New-Yorkais Peter Missing pour former le nouveau projet "Missing Foundations". Mais avant que le groupe ne sorte une seule démo, En Esch et Sascha laissent tomber et reprennent en main KMFDM.

Le deuxième effort de la bande, nommé "What do you know, Deutschland ?" sort en 1986 signé par le label Wax Trax! Mais au lieu d'être uniquement un recueil de nouvelles compositions, cet album retrace des séléctions du groupe de 1983 à 1986. (En fait, plusieurs de ces compositions furent écrites par En Esch avant de rejoindre le groupe). Entre temps, KMFDM tisse des liens avec l'artiste anglais Aidan Hughues (alias Brute!) dont les réalisations de pochettes pour le groupe deviendront synonymes de la dure et frappante musique de KMFDM. Konietzko et sa bande continuent toujours leurs enregistrements où la tendance des années 80 règne avec "Don't blow your top" en 1988 suivi de "UAIOE" en 1989. Des années durant lesquelles le groupe se trouve au beau milieu d'un mouvement industriel underground (Wax Trax! devient rapidement leader en tant que label de musique industrielle (Ministry, Revolting Cocks, Front 242, My life with the thrill kill kult)...

KMFDM commence déjà à tourner aux USA dès 1989 (après avoir parcouru l'Europe de long en large avec des pointures telles que : Einstürzende Neubauten, The Young Gods et Borghesia, entre autres). KMFDM saute sur l'occasion lorsqu'il leur est offert de tourner aux États-Unis avec Ministry. La tournée étant prévue pour l'été, elle est toutefois repoussée maintes fois à cause de l'état de santé du leader de Ministry, Al Jourgensen). Elle débute finalement en Décembre 1989. La tournée est totalement favorable à KMFDM qui sort désormais de l'ombre et se dévoile au grand public. Un besoin de retour en Europe se fait de nouveau sentir chez le groupe, ils entament donc la composition de leur cinquième album "Naïve". Réalisant que l'avenir de la musique industrielle se trouve aux États-Unis, Konietzko et son groupe auparavant installé à Hambourg en Allemagne installent leur nouvelle base à Chicago en 1991. La même année, un projet parallèle de KMFDM (Excessive Force) se forme. S'ensuit un premier enregistrement, Conquer your world, en 1992. Toujours la même année, KMFDM accouche de son nouvel opus, Money.

Mais au moment même où il est évident que KMFDM s'est ouvert à une plus grande audience, Wax Trax! se trouve soudainement en difficulté, le label est donc racheté par TVT Records. Les albums suivants de KMFDM sont les plus connus et les plus puissants : Angst en 1993 (qui par le clip de "A drug against war" diffusé sur MTV accentuera le succès de KMFDM), Nihil en 1995 et XTORT en 1996. Dans la même période, Excessive Force sort un second opus, Gentle Death, en 1994 alors que KMFDM déménage une nouvelle fois à Seattle. Plus tard, d'autres enregistrements tous aussi dévastateurs les uns que les autres se suivent (Symbols en 1997, Agogo en 1998 et Adios en 1999) avant que les membres de KMFDM se séparent le 22 janvier 1999. À la suite de la séparation, Konietzko forme avec Tim Sköld le trio MDFMK qui sort un seul mais efficace album eponyme en 2000 avant la reformation de KMFDM en 2002 pour le nouvel album Attak suivi de l'album live Sturm & Drang tour 2002. L'année 2003 voit naître l'album WWIII, véritable bombe atomique, suivi du WWIII live 2003 un an plus tard. En plus de diriger KMFDM, Sascha Konietzko a également travaillé avec de nombreux artistes de talent en tant que musicien, producteur ou remixeur, de Die Krupps, Front 242, Treponem Pal, Kidneythieves, M People, Peter Murphy en passant par Pig, Schwein, Sister machine gun et Swamp terrorists ...

Concernant l'album Hau Ruck, FUBAR était le titre de travail. Mais au fur et à mesure de l'avancée de l'album, il est apparu de plus en plus évident que cet album ne pouvait plus s'appeler FUBAR, car ce titre n'est pas Fuck Up Beyond All Recognition. KMFDM s'était trop éloigné de ce concept militaire et guerrier. Ce disque renferme plus l'idée de relever ses manches pour se mettre au travail, ce que veut exactement dire Hau Ruck en allemand. FUBAR était un titre qui était dans la continuité thématique de Attack et WWIII, cela aurait fait un titre parfait pour le troisième volet d'une trilogie. Mais ce n'est pas une trilogie !

KMFDM reste un des groupes les plus productifs de leur génération!

Publicités