The Count Basie Orchestra - Orchestre de jazz de Port Jefferson : www.countbasie.com

> Accueil > Annuaire > Artistes / Groupes > Jazz > The Count Basie Orchestra - Orchestre de jazz de Port Jefferson : www.countbasie.com




The Count Basie Orchestra - Orchestre de jazz de Port Jefferson

The Count Basie Orchestra - Orchestre de jazz de Port Jefferson
Count Basie, de son vrai nom William Basie (21 août 1904 - 26 avril 1984) était un pianiste, organiste, et surtout chef d'orchestre américain de jazz. Il a incarné le jazz du Sud-Ouest : décontraction et swing absolus.

William Basie est né à Red Bank dans le New Jersey en 1904. Il est initié au jeu du piano et de l'orgue par sa mère puis part à New York où il rencontrera Fats Waller qui le formera au "stride", un style de jeu issu de Harlem. Durant cette periode, Bill Basie accompagne principalement les "Variety shows" dans les théatres de New York.

Vers la fin des années 1920, Bill basie part pour Kansas city où florissent les "Territory bands". Après avoir joué quelque temps au sein des "Blue Devils" du bassiste Walter Page (qui sera plus tard le bassiste de count Basie), il intègre l'orchestre de Bennie Moten en tant que deuxième pianiste et arrangeur. Il compose et arrange alors plusieurs morceaux dont le fameux "Moten swing" qui deviendra plus tard l'indicatif de son orchestre. A la mort de Bennie Moten en 1935, Basie reprend la direction de l'orchestre.

En 1936, il fonde son propre orchestre formé en grande partie des anciens musiciens de Bennie Moten et de membres des "Blue Devils". L'orchestre est bientôt rejoint par Lester Young et Hershel Evans deux saxophonistes tenors. L'orchestre de Basie devient alors le premier à comporter deux saxophonistes ténor. Il compte alors parmi les plus brillants solistes de l'époque : les saxophonistes Lester Young et Hershel Evans, le tromboniste Dickie Welles, et le trompettiste Buck Clayton. L'orchestre est soutenu par une section rythmique qui fera la renommée de l'orchestre : Basie (qui choisira le surnom de "count") au piano, Walter Page à la basse, Freddie Green à la guitare et Jo Jones à la batterie. Rapidement, le big band de Count Basie étend sa notoriété et dès 1936, l'impresario John Hammond convaicu du potentiel de l'orchestre par l'écoute d'une transmission radiophonique entreprend de faire monter l'orchestre à New York. Il utilise alors son influence pour placer certains musiciens dans l'orchestre de Basie, c'est ainsi que le trompettiste Harry "sweets" Edison intègre l'orchestre en 1938.

L'orchestre de Count Basie comprend alors outre une section rythmique, une section de saxophones composée de deux ténors deux altos puis d'un baryton, une section de trois trombones et une section de trois trompettes. Les soliste ont une grande importance dans l'orchestre, et les "joutes" de solos entre les deux saxophonistes ténors font la renommée de l'orchestre. Petit à petit, Count Basie se forge un style au piano caractérisé par l'économie de moyens et un profond sens du swing. L'orchestre se produit alors dans les clubs New Yorkais comme le "Savoy Ballroom" et sont parfois accompagnés de chanteurs (Jimmy Rushing, Billie Holiday, Joe Williams). Pendant la guerre, la plupart des musiciens de Basie sont mobilisés pour jouer dans les orchestres militaires qui soutiennent le moral des troupes. A la fin de la guerre, l'orchestre de Count Basie est dissout. Count Basie joue alors en petites formations.


Count Basie en 1955, photographié pour la revue Rhythm and BluesEn 1950, Count Basie décide de reformer un big band et engage certains de ses anciens musiciens auxquels s'ajoutent des musiciens influencés par le mouvement Bop tels que le tromboniste Al Grey. L'orchestre de Count Basie retrouve alors la notoriété qui était la sienne avant la guerre et joue avec les plus grands artistes de Jazz de l'époque : Sarah Vaughn, Ella Fitzgerald, Frank Sinatra... Les nombreux arrangeurs de l'orchestre mettent en place un jeu par sections, et l'orchestre devient une référence en matière de mise en place et de précision. Les sections de trompettes et trombones s'enrichissent alors de membres supplémentaires et l'orchestre compte bientôt quatre trompettes et quatre trombones. De nombreux artistes rejoignent l'orchestre de Count Basie : Johnny Griffin, Eddie "Lockjaw" Davis, Lyn Biviano, Raymond Reeds, Bill Hughes, Butch Miles... L'orchestre connait alors une renommée mondiale et participe aux plus grands festivals mondiaux. Parmi ces performances, le concert avec Sinatra au "Sands" à Las Vegas et la prestation au Jazz Festival de Montreux en 1977 sont restés célèbres. L'orchestre poursuit son activité sans ralentir, même après la mort de Count Basie en avril 1984. Le "Count Basie Orchestra" existe toujours à l'heure actuelle et compte parmi les big bands les plus renommés.

La musique semblait couler d'elle-même : beaucoup de blues et de thèmes simples à base de riffs, portés par une superbe section rythmique et développés par des solistes d'exception. Son deuxième grand orchestre, à partir des années cinquante, fait la part plus belle à des arrangements (surtout ceux de Neal Hefti et d'Ernie Wilkins) servis par une parfaite unité d'ensemble, mais un peu plus convenus. Au piano, l'économie de notes était la marque du style laconique de Basie, à l'intense pouvoir rythmique.

One O'Clock Jump et Jumpin' at the Woodside sont ses morceaux les plus connus.
Open the Door, Richard fut n°1 du hit-parade américain en février 1947[1].
Henri Salvador emprunta la musique de Lil' Darlin' pour sa chanson intitulée Count Basie.


Expressions enregistrées des moteurs

Expressions enregistrées des moteurs

1) partition gratuite lil darlin / 6 fois
26) chef orchestre americain mort / 1 fois
2) lil darling partition / 6 fois
27) count basie chords henri salvador / 1 fois
3) partition henri salvador count basie / 6 fois
28) tabs count basie / 1 fois
4) count basie orchestra / 5 fois
29) partition lil darlin gratuit / 1 fois
5) partition count basie / 4 fois
30) count basie salvador tablature / 1 fois
6) count basie partitions / 3 fois
31) plan d un orchestre de jazz / 1 fois
7) www countbasie / 2 fois
32) partition gratuite count basie lil darlin / 1 fois
8) count basie au temps de la guerre / 2 fois
33) partition gratuite count basie henri slavador / 1 fois
9) partitions gratuite lil darlin / 2 fois
34) partition solo lil darlin / 1 fois
10) partition gratuite saxophone tenor / 2 fois
35) dans jazz count basie / 1 fois
11) partition trompette sud ouest / 2 fois
36) count basie tabs / 1 fois
12) "aaron a woodward iii" / 1 fois
37) lil darling partition / 1 fois
13) impressario sud ouest orchestre / 1 fois
38) count basie orchestre titre de chanson et detail / 1 fois
14) chanson lil darling count basie paroles musique auteurs / 1 fois
39) partitions de fats waller gratuites / 1 fois
15) les bassistes de count basie dans jazz a montreux / 1 fois
40) partitions sax tenor gratuites / 1 fois
16) count basie orchestra 1938 / 1 fois
41) musique jazzz basie / 1 fois
17) count basie henri salvador / 1 fois
42) count basie lil darlin partition / 1 fois
18) tablature lil darling count basie / 1 fois
43) partitions gratuites jazz ensemble / 1 fois
19) partition riff pour saxophone gratuit / 1 fois
44) partition orchestre jazz / 1 fois
20) count basie jazz orchestra / 1 fois
45) fats waller partitions pdf / 1 fois
21) tab lil darlin count basie / 1 fois
46) chords count basie salvador / 1 fois
22) count basie dans les epoque / 1 fois
47) parttion orchestre jazz / 1 fois
23) les plus grandes artiste du jazz / 1 fois
48) partition de musique de morceaux connu trompette et trombone / 1 fois
24) partitions gratuites jazz pour saxo tenor / 1 fois
49) orchestration one o clock jump gratuite / 1 fois
25) paroles de chanson de count basie lil darling / 1 fois
50) partition gratuite fats waller / 1 fois

Publicités